Gestation pour autrui: sans utérus il n’y a pas d’espoir

0207 utero_0

Les spermatozoïdes déposés dans le vagin de la femme remontent jusque dans l’utérus et traversent les trompes pour féconder l’ovule. Ce nouvel embryon créé repart ensuite dans l’utérus où commencera la grossesse. C’est ainsi que commence  le miracle de la vie.

Utérus: ¿peut-il se louer?

Une femmepeut être mère même si elle n’a pas d’ovaires ou si ses trompes sont bouchées. Un homme peut être père même si ses spermatozoïdes ne fonctionnent pas. Cependant, dans notre société il est illégal deformer une famillebiologique s’il n’y a pas utérus.

Cadre légale

Cela est seulement dû à des raisons légales, Le code Civil Espagnol stipule depuis 1889 que la seule mère est celle qui donne naissance à l’enfant. Il est surprenant qu’à l’époque où le concept traditionnel de la famille est en évolution une règle datant du XIXème siècle empêche encore que des personnes ou couples (et j’insiste sur la neutralitéavec laquelle j’utilise ces mots en ce moment) puissent avoir des enfants biologiques sans accoucher.

Cette situationne concerne pas seulement les femmes avec des problèmesd’utérus, elle touche aussi les groupes auxquels la Loi a déjà accordé la possibilité de créer une famille par l’adoption, les couples homosexuels masculins ou les hommes qui veulent former une famille monoparentale. Durant les 126 dernières années la situation légale a réduit le problème de pouvoir avoir une descendance à pouvoir ou non disposer d’un utérus. Pas même l’argument biologique ne peut le justifier puisqu’une femme ménopausée peut devenir mère à l’encontre de la biologie grâce au don d’ovules.

Gestation pour autrui

Il est vrai quela gestation pour autrui est un sujet épineux avec des implications éthiques et juridiques importantes mais notre pays a déjà été pionnier au moment de légiférer sur des situations socialement difficiles.

Il serait  essentiel de protéger la mère porteuse d’une exploitation économique possible et indispensable d’établir des obligations de la mère porteuse envers les géniteurs. Compliqué? Oui. Impossible? Non

Enfin, jetiens à souligner que la gestation pour autrui est beaucoup plus qu’un moyen de devenir mère pour les femmes davantage préoccupées par leur carrière professionnelle ou par leur physique. Il s’agit d’un traitement médical. Alors il serait peut-être préférable de le réglementer en l’autorisant pour les personnes n’ayant pas la possibilité de devenir parents autrement, et en l’interdisant à ceux qui refusent d’utiliser leur corps pour avoir des enfants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *