Bilan basique de stérilité

Bilan basique de stérilité

Le bilan de stérilité inclut les examens initiaux que doit subir un couple afin d´établir un diagnostic quant au problème de stérilité le concernant. Ces examens portent sur l’étude des facteurs de stérilité aussi bien féminine que masculine.

Je n’arrive pas à tomber enceinte. Que dois-je faire ?

Ce n’est pas toujours facile de tomber enceinte, il faut parfois attendre quelques mois pour y parvenir. Quand les tentatives sont infructueuses pendant plus d’un an, il se peut qu´il y ait un dysfonctionnement et il est alors recommandé de procéder à un bilan basique de stérilité afin de déterminer la cause.

Dans certaines situations, il est recommandé de ne pas attendre plus de six mois avant de consulter un spécialiste :

  • Femmes âgées de 38 ans et plus

  • Cycles irréguliers de plus de 35 jours

  • Précédente intervention chirurgicale au niveau des ovaires

  • Maladies telles que l’endométriose

  • Traitements antérieurs par chimiothérapie

  • Deux fausses couches consécutives ou plus

Je n’arrive pas à tomber enceinte. Que dois-je faire ?

Que puis-je faire pour accroître ma fertilité ?

Nous vous expliquons tout ce que vous devez savoir.

Recommandations
Améliorer son mode de vie

Il est important de tenir compte qu’un mode de vie sain améliore les chances de grossesse. Ainsi, il est important d’avoir un poids adéquat, l’indice de masse corporelle (IMC) doit se situer dans des limites acceptables. Un indice bas peut engendrer des problèmes d’ovulation tandis qu’un surpoids peut avoir un lien avec une mauvaise qualité des ovocytes, ainsi que des troubles de l’endomètre et du cycle. D’autres facteurs tels que le tabac, les drogues, les maladies sexuellement transmissibles (MST) et la consommation élevée de café et d’alcool peuvent également avoir une incidence sur la fertilité du couple.

Il est conseillé de suivre un régime méditerranéen riche en antioxydants et en oméga 3, et de pratiquer une activité physique d’intensité modérée.

Optimiser les rapports sexuels
La première chose que doit savoir un couple essayant de concevoir un enfant est que l’ovulation a lieu en milieu de cycle lorsque ceux-ci sont réguliers. Si le cycle dure environ 28 jours, la meilleure façon d’optimiser les chances de réussite est d’avoir des rapports sexuels durant la période d’ovulation c’est-à-dire entre le 12ème jour et le 16ème jour du cycle.
Améliorer la qualité du sperme
Il n’est pas réellement établi qu’il existe des traitements pouvant améliorer la qualité du sperme. Cependant, il est vrai que certains facteurs peuvent avoir une incidence sur sa qualité tels que le tabac, l’alcool ou le stress. D’autres traitements comme les complexes multivitamines de type antioxydant peuvent améliorer la motilité du sperme.
Thérapies alternatives
Il a été observé que certaines thérapies alternatives telles que l’acupuncture peuvent améliorer la fertilité naturelle chez certains couples. En procréation médicalement assistée, la pratique de l’acupuncture avant et après le transfert d’embryons facilite la réalisation de ce dernier dans la mesure où la patiente est plus détendue.

Éléments indiquant une stérilité féminine

Nous présentons ci-dessous les examens les plus fréquents pour déceler une stérilité chez la femme.

Ovulation
Qu’est-ce que l’ovulation ?
Au moment de la naissance, les ovaires contiennent tous les follicules que produiront les ovocytes durant toute la vie reproductive de la femme. Au fur et à mesure des années, cette réserve diminuera jusqu’à épuisement au moment de la ménopause.
À partir de la puberté, tous les mois un follicule croît dans les ovaires, puis libère après l’ovulation un ovule pouvant être fécondé.
Comment puis-je savoir si j’ovule ?
Le meilleur moyen de savoir si une femme ovule est de surveiller ses cycles. Si ces derniers sont réguliers et ne dépassent pas 30 à 35 jours, cela signifie que l’ovulation se produit normalement.
Comment puis-je connaître le niveau de ma réserve ovarienne ?

L’analyse de la réserve ovarienne évalue la capacité des ovaires à produire des ovocytes après avoir été stimulés. La réserve ovarienne est en corrélation avec l’âge de la femme, restant stable jusqu’à 35 ans et diminuant progressivement à partir de ce moment.

Nous disposons de plusieurs tests qui nous permettent d’analyser la réserve ovarienne de la femme. Ils doivent toujours être pratiqués en cas de stérilité.

La réserve ovarienne nous aidera à déterminer le traitement de procréation médicalement assistée adéquat pour le couple. Dans le cas où la réserve ovarienne est très faible, il peut être recommandé d’avoir recours à un don d’ovocytes.

Comment puis-je connaître la qualité de mes ovocytes ?

Le meilleur indicateur de la qualité des ovocytes est l’âge de la patiente, leur qualité étant optimale entre 20 et 35 ans. Nous ne disposons d’aucun test permettant de déterminer la qualité des ovocytes.

Bien qu’une réserve ovarienne faible soit souvent mise en relation avec une mauvaise qualité ovocytaire, il n’en est pas toujours ainsi dans la mesure où une femme jeune peut également produire peu d’ovocytes de bonne qualité. De la même façon, le fait qu’une femme d’un âge plus avancé produise beaucoup d’ovocytes ne garantit pas qu’ils soient de bonne qualité. Dans la pratique, nous pouvons dire que qualité et quantité ne vont pas toujours de pair ; la qualité des ovocytes est déterminée par l’âge, et la quantité par la réserve ovarienne.

Que dois-je faire si je suis atteinte du syndrome des ovaires polykystiques ?

Le syndrome des ovaires polykystiques est la cause la plus fréquente des troubles de l’ovulation. L’une des caractéristiques principales est la présence d’un nombre élevé de follicules dans les ovaires. Dans de nombreux cas, il est associé à un surpoids, à de l’acné et à une pilosité accrue.

La perte de poids peut permettre de normaliser l’ovulation chez la femme atteinte du syndrome des ovaires polykystiques. Dans les autres cas, il est indiqué de procéder à un traitement pour induire l’ovulation.

Hystérosalpingographie
Quelle est la fonction des trompes de Fallope ?

Une fois que l’ovulation a lieu, l’une des trompes recueille l’ovule. Les spermatozoïdes remontent depuis le vagin, traversent la cavité utérine et parcourent les trompes pour parvenir à l’ovule et le féconder.

Les trompes interviennent dans ce processus de manière active puisqu’elles facilitent le déplacement des spermatozoïdes jusqu’à l’ovule et ultérieurement celui de l’embryon jusqu’à la cavité utérine.

Comment puis-je savoir si mes trompes sont perméables ?
L’examen qui permet de vérifier la perméabilité des trompes est l’hystérosalpingographie. Cet examen consiste à réaliser des radiographies répétées tandis que nous injectons un liquide de contraste par le col de l’utérus afin d’observer sa progression dans la cavité utérine et dans les trompes.
Est-il toujours indiqué de procéder à un examen des trompes ?
L’examen des trompes sera uniquement indiqué dans le cas où les antécédents cliniques et les résultats des examens complémentaires n’orientent pas le cas clinique vers un traitement de fécondation in Vitro ou un don d’ovocytes.
Que puis-je faire en cas de désir de grossesse après une ligature des trompes ?
Le meilleur traitement pour obtenir une grossesse chez une femme ayant subi une ligature des trompes est la fécondation in Vitro. La reperméabilisation tubaire est une technique peu efficace et coûteuse.
Quelles sont les causes les plus fréquentes d’obstruction des trompes ?
Les causes principales d’obstruction des trompes sont les infections abdominales et l’endométriose. Parfois, la chirurgie abdominale peut également affecter les trompes du fait de complications adhérentielles qui fixent et obstruent les trompes.
Échographie
Quel rôle joue l’utérus et quelle est sa structure ?

L’utérus est l’organe au sein duquel se déroule la grossesse, et qui offre les conditions idéales pour que le fœtus grandisse jusqu’au moment de l’accouchement.

L’utérus est composé de deux couches bien distinctes, le myomètre et l’endomètre. Le myomètre est la couche du muscle qui agit comme cloison, tandis que l’endomètre est la couche interne où doivent s’implanter les embryons.

Quels sont les troubles les plus fréquents pouvant affecter l’utérus ?

Las principaux troubles pouvant affecter l’utérus sont les suivants :

  • Malformations : les plus fréquentes sont les utérus bicornes et l’utérus à fond arqué, l’utérus bicorne étant la malformation qui est le plus souvent mise en relation avec les problèmes de procréation.

  • Myomes : il s’agit de formations fibreuses qui se développent dans la couche musculaire de l’utérus. La relation entre les myomes et la fertilité dépend principalement de leur emplacement. Les myomes sous-muqueux, qui affectent la cavité endométriale, sont ceux qui peuvent avoir le plus d’incidence sur les chances de grossesse.

  • Polypes endométriaux : il s’agit de formations glandulaires qui se trouvent dans la cavité endométriale. Leur diagnostic est souvent fortuit. Ils peuvent réduire les chances de grossesse.

Comment puis-je savoir si mon utérus est normal ?

L’examen permettant de déterminer l’état de l’utérus est l’échographie. Cette dernière nous permet d’évaluer la morphologie de l’utérus et de la cavité endométriale afin d’écarter la présence d’éléments pathologiques.

L’échographie présente l’avantage d’être une technique simple qui ne nécessite pas de préparation au préalable et qui peut être réalisée lors de la consultation.

Grâce à l’échographie 3D, nous pouvons en outre obtenir des informations complémentaires qui nous permettent d’améliorer le diagnostic des malformations utérines, évitant ainsi la réalisation d’examens plus complexes comme l’IRM.

Quelle importance l’endomètre a-t´il pour la procréation médicalement assistée ?

Le tissu endométrial contribue à l’implantation des embryons dans l’utérus. L’endomètre est réceptif aux embryons pendant une période déterminée au cours de chaque cycle. Cette période de réceptivité est dénommée fenêtre d’implantation.

L’étude de la fenêtre d’implantation est d’une importance capitale en vue des traitements de procréation médicalement assistée.

Hystéroscopie
Qu’est-ce que l’hystéroscopie ?
L’hystéroscopie est un examen de la cavité endométriale permettant d’accéder directement à l’intérieur de l’utérus pour un diagnostic plus précis.
Dans quels cas l’hystéroscopie est-elle indiquée ?

L’hystéroscopie est l’examen indiqué en cas de suspicion de pathologie au niveau de la cavité utérine. Elle consiste à introduire une petite caméra à l’intérieur de l’utérus pour observer directement la cavité endométriale. Par ailleurs, il est possible, lors de l’examen, de prélever des échantillons du tissu endométrial afin de l’analyser.

Le traitement chirurgical est réservé aux problèmes utérins qui affectent la cavité. Dans ces cas, l’intervention est réalisée par hystéroscopie. L’hystéroscopie opératoire est un type de chirurgie ambulatoire qui est peu invasive.

Élements indiquant une stérilité masculine

Jusqu’à 50 % des couples qui consultent pour cause de stérilité peuvent avoir un problème concernant le sperme. De ce fait, le bilan basique de stérilité doit toujours inclure une évaluation de la qualité du sperme.

Spermogramme
Comment puis-je connaître l’état de mes spermatozoïdes ?

Le spermogramme est l’examen le plus simple pour connaître l’état des spermatozoïdes. Cet examen évalue des aspects tels que la quantité, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes. Une faible quantité de spermatozoïdes, une mauvaise mobilité ou un nombre élevé de spermatozoïdes présentant des anomalies morphologiques peuvent expliquer l’absence de grossesse.

Lorsque le résultat du spermogramme est normal, nous devons réaliser un test de récupération des spermatozoïdes mobiles (REM). Cet examen nous renseigne concernant le nombre total de spermatozoïdes mobiles recueillis. En fonction du résultat, nous pourrons choisir le traitement de procréation médicalement assistée adéquat.

Que devons-nous prendre en compte lorsque nous réalisons un spermogramme ?

Pour qu’un spermogramme puisse être évalué, il faut respecter plusieurs conditions :

  • Période d’abstinence entre 3 et 5 jours

  • Évaluer l’échantillon dans un délai inférieur à une heure après le recueil

  • Il faut également prendre en compte le fait que la prise de certains médicaments ou certains éléments comme la fièvre peuvent avoir une incidence sur sa qualité.

Un seul spermogramme est-il suffisant ?
Il est tout à fait normal qu’il y ait des variations entre différents échantillons de sperme, c’est pourquoi il est recommandé de réaliser deux spermogrammes pour parvenir à un diagnostic précis.
Est-il possible d’améliorer la qualité du sperme ?
Il n’est pas réellement établi qu’il y ait des traitements pouvant améliorer la qualité du sperme. Plus la qualité du sperme est mauvaise, plus il sera difficile de l’améliorer. Cependant, dans les cas où les troubles de la mobilité sont faibles, il a été observé que l’utilisation d’un traitement antioxydant peut être bénéfique.
Un spermogramme normal est-il une garantie de fertilité ?
Dans la plupart des cas, un spermogramme normal indique une bonne fertilité masculine, mais il existe parfois des problèmes qui ne peuvent être détectés au moyen d’un spermogramme. Si une grossesse ne survient pas malgré un spermogramme normal, il est recommandé de réaliser un bilan andrologique complet.
Autres cas dans lesquels il est recommandé de consulter
Que puis-je faire en cas de désir d’avoir un enfant après une vasectomie ?

Le traitement le plus efficace en cas de vasectomie est la fécondation in vitro avec le recueil de spermatozoïdes directement dans les testicules au moyen d’une biopsie testiculaire.

La réversion de la vasectomie est limitée aux cas exceptionnels dans lesquels très peu de temps s’est écoulé depuis l’intervention, et présentant un bon pronostic.

Que dois-je faire en cas de varicocèle ?
La varicocèle est une dilatation veineuse dans les testicules. Normalement, cela n’entraîne pas de problème concernant la fertilité, bien que la qualité du sperme puisse être affectée dans les cas les plus sévères. Le traitement chirurgical est généralement indiqué en cas de douleur.