Mythes sur la vitrification : Quels sont les risques?

 

 

Préserver la fertilité est possible au moyen de la vitrification d’ovules, une technique simple qui consiste à congeler les ovocytes lorsqu´ ils ont encore un bon potentiel pour obtenir une grossesse. De cette façon, au moment où vous décidez d’être mère, vous pourrez les utiliser et vous n’aurez pas à vous préoccuper du facteur temps.

Bien que ce soit un traitement totalement sûr, il y a de nombreux doutes à ce sujet. L’un des plus communs est de penser qu’il peut y avoir des conséquences physiques. La réponse est clairement : non. C’est pour cela que dans ce post, nous éclaircissons vos doutes les plus fréquents.

 

La vitrification affecte-t-elle et altère-t-elle l’ovule ?

FAUX. La vitrification d’ovules maintient les mêmes caractéristiques qu’au moment de la congélation de l’ovule. Jusqu’à il y a environ dix ans, les techniques de congélation qui s’employaient causaient des dommages dans l’intégrité des cellules et le taux de survie après décongélation était très bas. Cependant, actuellement, grâce à la rapidité de congélation de la vitrification, la formation de cristaux est évitée à l’intérieur des cellules et empêche ainsi les dommages dans la structure cellulaire. Le taux de survie des ovocytes se situe actuellement entre 90 % et 95 % et il n’y a pas de différences en ce qui concerne les taux de gestation ou d’implantation dans des traitements de fécondation en fonction de si ce sont des ovules frais ou congelés.

 

La vitrification a un grand nombre d’effets secondaires à long terme ?

FAUX. Il n’y a pas d’effets secondaires à long terme, car il s´agit d´une procédure de courte durée. Mais oui des ennuis peuvent être expérimentés durant la stimulation ovarienne. C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de suivre nos conseils médicaux afin de les réduire au maximum.

 

La vitrification d’ovules peut générer des problèmes pendant la grossesse ?

FAUX. Dès que les embryons s’implantent dans l’utérus, la grossesse est identique à   toutes les autres. Les données obtenues des grossesses et des enfants nés après un traitement avec embryons congelés n’ont mis en évidence aucune différence à l’égard des embryons transférés sans une cryoconservation préalable. Par conséquent, les preuves scientifiques sont très rassurantes.

 

Les enfants nés après une vitrification présentent des problèmes de santé ?

FAUX. Les enfants qui naissent d’une fécondation avec ovocytes vitrifiés sont identiques aux enfants nés grâce aux traitements de reproduction assistée avec ovocytes sans vitrification ou de forme naturelle, cela n’aura donc pas d’influence sur l’avenir de l’enfant. Les preuves scientifiques actuelles écartent tous les problèmes de santé associé à l’application de techniques de reproduction assistée.

 

La vitrification est un traitement destiné aux femmes « mûres » ?

FAUX. On pense généralement que la vitrification s’adresse à des femmes d’une quarantaine d’année ou plus qui n’ont pas trouvé de conjoint ou qui n’ont pas eu le temps pour la maternité. Elles décident de congeler leurs ovules quand elles voient qu’elles ne disposent plus que de peu de matériel génétique. Cependant, ce traitement est conseillé pour des femmes jeunes entre 20 et 36 ans, qui disposent d’ovules de meilleure qualité. De cette manière, elles auront plus de possibilités de concevoir quand elles les utiliseront.

 

On ne peut pas vitrifier les ovocytes en cas de prise de contraceptif ou de port de stérilet ?

FAUX. Il n’y a aucune contre-indication pour commencer la stimulation si la patiente prend la pilule contraceptive ou porte un stérilet. La vitrification n’est pas incompatible avec la congélation d’ovules, Au cas où le stérilet est hormonal, il faudra consulter le gynécologue pour voir différentes options.

 

Les ovules se congèlent individuellement ?

FAUX. Les ovules ne sont pas extraits et congelés individuellement mais en groupes. Normalement à chaque cycle menstruel le corps produit entre 20 et 50 ovocytes, cela dépend de chaque femme. De ces 20 à 50 ovocytes, habituellement, un seul ovulera, c’est celui qui atteint la meilleure maturation. Pour une vitrification, une stimulation hormonale est faite pour essayer de récupérer tous ces ovocytes et essayer d’en obtenir environ 15 ou 20 pour les congeler.

 

Stimuler la réserve ovarienne épuise la fertilité ?

FAUX. Une femme qui se soumet à une stimulation ovarienne pour vitrifier ses ovules n’épuise pas sa fertilité. Le but de la stimulation est d’aider une plus grande quantité d’ovocytes à mûrir. C’est-à-dire, que les ovocytes qui allaient être évacués au moyen de la période menstruelle se développent au lieu d´être évacués. Par conséquent, la réserve ovarienne ne s’épuise pas.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *