Endometriose et vitrification d’ovules

Endometriose et vitrification d’ovules

Le mois de mars est le mois dédié à l’information et conscience sur l’endométriose , une maladie qui touche  au niveau mondial environ le 15% des femmes en âge fertile. Malgré elle soit la première pathologie gynécologique due à sa fréquence, la douleur qu’elle implique aux affectées est encore assez inconnue de la part tant de la société que de la communauté médicale. Afin de sensibiliser donc l’opinion publique sur ce thème et rendre l’endométriose plus visible, pendant ce mois-ci il a lieu l’ENDOMARCHE , Marche Mondiale pour l’Endométriose, coordonnée depuis New York et présente également dans la plupart des capitales du monde entier. Barcelona IVF souhaite se joindre à cette initiative et à travers cet article nous allons parler de l’endométriose et des possibilités pour ces cas de pouvoir préserver leur fertilité à travers la vitrification des ovocytes.

Qu’est -ce que c’est l’endométriose?

L’endométriose consiste en la présence d’endomètre hors de la cavité utérine. C’est à dire, quand le tissu endométrial, qui devrait recouvrir l’utérus par l’intérieur, il apparaît inversement placé à l’extérieur de l’utérus. Ce tissu peut s’implanter dans les  ovaires, les trompes, derrière de l’utérus, dans les ligaments utérins , dans l’intestin ou même dans la vessie urinaire et former des kystes qui se remplissent de sang et deviennent d’une couleur foncée ( d’où le nom : kystes de chocolat) .

Quels sont les symptômes pour l’endométriose?

Il y a beaucoup de cas où les femmes n’ont pas de symptômes ; mais la plupart de ces femmes souffrent douleurs très aigues pour des années sans savoir en réalité qu’elles ont l’endométriose.

À part la douleur,  l’endométriose peut provoquer des pertes de sang importantes ou parfois des saignements entre deux cycles.

Douleur de regles

  • Regles abundantes
  • Saignements entre les cicles
  • Douleur pendant et après les rapports sexuels
  • Douleur pendant la miction ou bien évacuation douloureuse
  • Fatigue et état de faiblesse sans raison apparente et en continu.

La vitrification d’ovules, une option préventive

Les femmes qui souffrent d’endométriose se préoccupent souvent de leur possibilité de tomber enceintes, car, cela a été démontré, il y a une diminution de la qualité ovocytaire avec la progression de la maladie et dans beaucoup de cas il n’y a pas de relation avec le degré de l’affectation au niveau pelvien au moment du diagnostic.

L’endométriose peut affecter la capacité de concevoir du fait de l’endommagement des ovaires et des trompes de Fallope. Les petits implants d’endométriose dans la pelvis peuvent libérer des substances qui interagissent avec l’ovulation, le transport de l’ovule et la fécondation ; tout cela empêche le développement d’une grossesse de forme naturelle. En plus, dans les cas des kystes endometriosyques qui poussent dans les ovaires, ils détruisent une partie des ovocytes, en réduisant donc la réserve ovarienne. Dans beaucoup de cas, cette réduction de la réserve ovarienne augmente avec l’extirpation chirurgicale des kystes.

Du fait que l’endométriose est une maladie progressive et que en plus l’âge de la femme est un facteur déterminant pour l’infertilité, la vitrification des ovocytes se présente plus que jamais comme une solution. Le fait de prélever les ovocytes quand l’endométriose n’est pas encore dans un état grave, et de les vitrifier pour pouvoir les garder, permet aux patientes jeunes de ne pas rater la possibilité de devenir mère quand elle voudra.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *