Nous vous aidons à trouver les réponses à vos questions

Quand survient le saignement d’implantation ?

Lors des premiers jours après le transfert des embryons, il est fréquent que les patientes signalent des pertes peu abondantes et sombres. Une des causes de ces pertes peut être le passage du cathéter au niveau du col de l’utérus. Ces pertes proviennent du col de l’utérus et ne sont pas liées à l’implantation de l’embryon. Dans ce cas, il n’y a rien à faire.

Dans d’autres cas, ces pertes surviennent un peu plus tard. Après un traitement de procréation médicalement assistée et également dans les premiers temps d’une grossesse spontanée, les taux élevés d’œstrogènes et de progestérone rendent le col de l’utérus plus fragile et de légers contacts peuvent provoquer des saignements. Ainsi, le contact de l’ovule de progestérone sur le col ou des rapports sexuels peuvent entraîner de légers saignements sans conséquence.

Si ces pertes sont plus abondantes ou si elles sont accompagnées de douleurs, elles peuvent être dues à un risque de fausse couche ou à une grossesse extra-utérine. Malgré le fait que les pertes n’aient pas d’incidence majeure dans de nombreux cas, nous vous recommandons de prendre contact avec l’équipe médicale en cas de saignement, afin qu’elle puisse en déterminer la cause et agir en conséquence.