Nous vous aidons à trouver les réponses à vos questions

Quels sont les symptômes associés à un niveau bas de progestérones ?

La progestérone est nécessaire à l’évolution de la grossesse. Outre les changements au niveau de l’endomètre, la progestérone a également la fonction de relâcher les muscles utérins pour faciliter l’évolution de la grossesse dans l’utérus.

Par ailleurs, au cours de la grossesse, il est également nécessaire que se produise une suppression de la fonction immunitaire au niveau utérin pour éviter que l’organisme ne réagisse contre la grossesse. En l’absence de ce processus, les anticorps de la mère attaqueraient la grossesse, empêchant son développement. Il a été démontré que la progestérone contribue à cette immunorégulation au niveau utérin afin de faciliter le développement correct de l’embryon.

Durant les premières phases de la grossesse, la sécrétion de la progestérone dépend directement du corps jaune, qui reste dans l’ovaire après l’ovulation. Au fur et à mesure de l’évolution de la grossesse, le placenta va progressivement assurer les fonctions de production des hormones comme la progestérone, qui sera assurée entièrement par celui-ci à partir des trois mois de gestation.

Ces différents éléments indiquent l’importance de la progestérone pour la grossesse. C’est pourquoi son administration est nécessaire dans le cadre des traitements de procréation médicalement assistée.